"Transformé"

/ Fanny de Chaillé et Sarah Murcia 

à partir de "Transformer" de Lou Reed / (1972)

Conception : Fanny de Chaillé et Sarah Murcia

Régie : Xavier Vilaverde

  

Une commande  du festival DISCOTAKE  (BORDEAUX) 

Coproduction :  Display - Malraux Scène Nationale Chambéry Savoie - Festival Discotake (Bordeaux)

Display est conventionnée par le Ministère de la Culture, DRAC Auvergne Rhône-Alpes et labellisée « compagnie Auvergne Rhône-Alpes » par la Région. 

Fanny de Chaillé est artiste associée à Malraux scène nationale Chambéry Savoie

 

Vendredi  25 Juin/20:00

 

Samedi 26 Juin/19:00

durée 50 mn 

chaillé.jpeg

Fanny de Chaillé et Sarah Murcia entretiennent toutes les deux un rapport ténu avec la réinterprétation du répertoire: dans son projet Mmeelloooddyy Nneellssoonn, Fanny adapte cet opus de façon théâtrale, en s’intéressant à la fabrication précise de la musique; Sarah Murcia, avec son duo Beau Catcheur (en compagnie de Fred Poulet), revisite le répertoire des Stooges en choisissant toujours des angles de vue singuliers.

Ensemble, elles s’attaquent à Transformer de Lou Reed, album admirablement orchestré, emblématique du Glam Rock et de la relation profonde entre Lou Reed et David Bowie. 

Il s’agit de désosser ce disque, de façon très minimale puisque en travaillant autour de la contrebasse et de la voix, elles en retirent la substance qui leur permettra de se le réapproprier.

FANNY DE CHAILLE

 

Après des études universitaires d’esthétique à la Sorbonne, Fanny de Chaillé travaille avec Daniel Larrieu au Centre Chorégraphique National de Tours. C’est à partir de 2003 qu’elle développe un travail pour le théâtre avec les pièces Underwear (2003), Ta ta ta  (2005) et Gonzo Conférence (2007). Elle collabore par ailleurs comme dramaturge avec Emmanuelle Huynh, Alain Buffard et Boris Charmatz. En résidence au Théâtre de la Cité Internationale à Paris, elle crée La Bibliothèque (2010) puis la pièce Je suis un metteur en scène japonais (2011) d’après Minetti de Thomas Bernhard. Elle débute une collaboration avec l’écrivain Pierre Alferi : COLOC dans le cadre du cycle de rencontres « l’objet des mots » (Actoral, 2012), le duo Répète (Concordanses, 2014), Les Grands (Chambéry, 2017), où elle interroge le statut d’adulte et les différentes strates de réalité qui constituent un individu. 

Elle est artiste associée à l’Espace Malraux, scène nationale de Chambéry depuis 2014 où elle a créé la saison dernière Désordre du discours, d’après «L’Ordre du discours» de Michel Foucault. Elle y a également imaginé un projet d’audioguide, Le Mont-Cenis, documentaire audio qui donne la parole à ses habitants ainsi qu’un projet d’installation destiné aux espaces publics Poème Monument en collaboration avec le designer David Dubois. Elle prépare actuellement un projet intitulé LE CHOEUR dans le cadre du dispositif « Talents Adami Théâtre ».

 

 

SARAH MURCIA

 

Elle a joué avec Jacques Higelin, Piers Faccini, Elysian Fields, Steve Coleman, Rodolphe Burger, le Magic Malik Orchestra, las Ondas Marteles, Louis Sclavis, monté de nombreux groupes, Beau Catcheur (duo avec Fred Poulet), Eyeballing, Pearls of Swines, enregistré des albums avec son quartet Caroline… La liste longue et non exhaustive montre la richesse du parcours d’une musicienne qui ne se lasse pas des expériences soniques, qu’elles viennent du jazz, du rock, de la musique improvisée ou contemporaine. Avec l’équipe de Nevermind the future, elle creuse un sillon à la fois musical et dramatique autour de l’œuvre de Faulkner. « Faulkner m’a toujours servi de référence. Ce que j’y cherche, c’est l’oscillation entre la sensation du confort et celle du danger. Tandis que j’agonise est un roman de mœurs rurales, à la fois tragique et burlesque. Les deux dimensions se complètent et proposent une grande palette d’émotions dont la musique peut s’emparer. » Il en sort une musique expressive et dense, sublimée par la voix et la gestuelle du danseur Mark Tompkins.